Cité de la culture Programme de l’Institut de traduction de Tunis Du 4 Avril au 12 mai 2018

La Cité de la Culture abrite à partir du mercredi 4 avril une série de présentations d’ouvrages traduits par l’Institut de Traduction de Tunis. Le coup d’envoi sera donné par « La communication entre Tunis et Istanbul 1860-1930 » de Andreas Tunger-Zanetti, traduit du français à l’arabe par l’universitaire Ibrahim Belkacem. La rencontre est prévue à 14h30.

Composant essentiel du Pôle des lettres et du livre, relevant de la Cité de la culture, l’Institut de traduction de Tunis vient d’annoncer son programme inaugural à la Cité de la culture. Programme qui s’ouvre le mercredi 4 avril pour se clôturer le 12 mai 2018 et qui comporte plusieurs axes.
La 1ère partie de la programmation sera réservée essentiellement à la présentation d’une importante sélection de nouveaux ouvrages qui ont été traduits du français et de l’anglais à l’arabe ou encore de l’arabe au français, toujours dans le cadre de l’Institut de traduction de Tunis.
Huit séances de présentations sont ainsi prévues. Outre l’ouverture qui aura lieu le 4 avril avec « La communication entre Tunis et Istanbul 1860-1930 » de Andreas Tunger-Zanetti dont la traduction a été assurée par l’universitaire Ibrahim Belkacem, le programme des présentations de l’Institut de traduction de Tunis comporte « Logico-linguistic papers » de P.F Strawson, traduit de l’anglais à l’arabe par l’universitaire Taoufik Grira (Le 5 avril à 10h00), « La nuit des mille nuits ou le roi des pendus » de Mansour Mhenni, traduit du français à l’arabe par l’universitaire Mohamed Ayet Mihoub (Le 6 avril à 10h00), « La Tunisie orientale, Sahel et Basse Steppe » de Jean Despois, traduit du français à l’arabe par l’universitaire Ali Toumi (Le 14 avril à 10h00), « Etudes de linguistique arabe » de Jean Cantineau, traduit du français à l’arabe par l’universitaire Mohamed Chaouch (Le 3 mai à 10h00) et « Le narrateur : introduction à la théorie narrative » de Sylvie Patron, traduit du français à l’arabe par une pléiade d’universitaires, à savoir Ahmed Smaoui, Mohamed El Khabou, Mohamed Kadhi et Mohamed Néjib Amami (le 9 mai à 14h00).
Outre la traduction à l’arabe du roman du Tunisien Mansour Mhenni « La nuit des mille nuits ou le roi des pendus », L’Institut de traduction de Tunis présentera également la traduction de l’arabe au français du recueil de poèmes de Adam Fethi, assurée par Mansour Mhenni (Le 4 mai à 14h30) et la traduction du roman de l’écrivaine Hafidha Gara Bibane, toujours de l’arabe au français, par l’universitaire Fatma Lakhdhar Maktouf (Le 5 mai à 10h00).
Le 2e axe de la programmation porte sur la formation. L’universitaire Naïma Charfi assurera un atelier d’initiation à la traduction, ciblant élèves et étudiants et ce à partir du 30 avril jusqu’au 2 mai, toujours à partir de 10h00.
Des ateliers portant sur les problématiques de la traduction seront organisés les 10, 11 et 12 mai, à 10h00, toujours à la Cité de la Culture. Ces ateliers qui seront animés par des universitaires spécialisés en la matière porteront sur les problématiques de la traduction des textes poétiques et narratifs, de la traduction des livres d’histoire et des livres philosophiques.

قد يعجبك ايضا المزيد عن المؤلف