Conférence de presse de Mohamed Zinelabidine, Ministre des Affaires culturelles à l’occasion de l’inauguration ce soir de la Cité de la culture.

« La cité de la Culture est un espace qui invite à réfléchir sur un paysage culturel nouveau offrant l’opportunité à tous les intellectuels d’y prendre part en participant à l’enrichissement du patrimoine culturel national avec des œuvres magistrales et transcendantales, sans exclusive aucune ». C’est en ces termes que Mohamed Zinelabidine Ministre des Affaires Culturelles a ouvert la conférence de presse tenue mercredi matin à la cité de la culture en prélude à la cérémonie d’ouverture officielle de la cité la culture, ce soir à 18h00, sous le haut patronage du Président de la République Mohamed Beji Caid Essebsi.
Devant une présence massive de journalistes et de communicateurs tunisiens et étrangers, le ministre de la culture a fait savoir que la cité est ouverte sur tous les arts et lettres, englobant plusieurs pôles qui sont des institutions jouissant d’une indépendance administrative et financière leur garantissant une grande liberté pour la création. Chacune d’entre-elle dispose de ses propres d’objectifs lesquels sont tracés dans le cadre d’une politique globale.
Avant d’énumérer les différents pôles des arts et des lettres que la cité de la culture abrite, Mr Mohamed Zinelabidine Ministre des affaires culturelles a rappelé les nouvelles réalisations offertes aux artistes et visiteurs dont le majestueux théâtre d’opéra, le musée national d’art moderne et contemporain, et le théâtre de marionnettes. « L’Orchestre et Chœur de l’opéra de Tunis, a ajouté le ministre est une réalisation majeure et distinguée, conçue dans le sens de conférer à cet espace une dimension dépassant le cadre unique des représentations pour englober la formation et l’encadrement avec la contribution de l’Orchestre symphonique tunisien. Personne ne nie l’apport considérable de cet orchestre fondé en 1969, néanmoins, la création de l’Orchestre et Chœur de l’Opéra de Tunis est aujourd’hui un impératif dans une cité disposant d’un théâtre d’opéra et conçue pour être au diapason de ce qui se passe dans le monde.
Le Ministre de la Culture a ensuite passé en revue les différents pôles artistiques de la cité de la culture, mentionnant en premier lieu le pôle de la musique et de l’opéra dirigé par Saima Sammoud, lequel englobe d’anciennes structures dont l’orchestre symphonique tunisien, la troupe nationale de musique et la troupe des arts populaires outre l’orchestre et chœur de l’opéra de Tunis, nouvellement crée et qui aura l’honneur d’animer la cérémonie officielle d’ouverture de la cité aujourd’hui mercredi 21 mars à 18h00 avec la participation de l’orchestre et chœur de la radio et télévision ukrainienne et la soprano Amira Dakhliya, le ténor Hamadi Lagha, le baryton Haithem Lahdhiri et l’artiste Lotfi Bouchnak invité d’honneur.
D’autres nouvelles structures ont été également créées au sein du pôle de la musique et de l’opéra à l’instar du Ballet des Arts Chorégraphiques dirigé par Nesrine Chaabouni. Cette structure a la charge de promouvoir la danse moderne, les arts du ballet et les arts chorégraphiques en Tunisie.
Le pôle du théâtre et des arts de la scène dirigé par Mounir Argui offre quant à lui l’opportunité de la formation et de la représentation aux jeunes créateurs et aux professionnels du théâtre. Ce pôle sera ouvert sur les centres régionaux d’art dramatique dont le nombre ne cesse de croitre pour atteindre. La Cité est ouverte sur les régions et sur toutes les expériences artistiques, à leur tête celles des jeunes.
La Cité de la culture est aussi honorée par son projet cinématographique intégral qui comprend la nouvelle cinémathèque tunisienne dirigée par Hichem Ben Ammar avec Mohamed Challouf (Conseiller artistique). Elle qui s’attellera à conserver et protéger, la mémoire cinématographique tunisienne qui a été malmenée du temps de la SATPEC.
Le Musée d’art moderne et contemporain assurera quant à lui la conservation de la mémoire tunisienne et les réserves nationales a ajouté le Ministre soulignant que 125 œuvres artistiques ont été répertoriées, numérisées et déplacées à la Cité de la culture en attente du déplacement du reste des réserves.
Le pôle des lettres et des arts abrite quant à lui la maison de traduction, la maison de la poésie ; le forum de Tunis des civilisations et la maison du roman nouvellement créée dont la direction est confié à Kamel Riahi.
La programmation de la cité de la culture est riche a indiqué le ministre. Elle s’étend dans sa saison inaugurale jusqu’au 16 mai, elle est ouverte sur les initiatives des artistes et intellectuels de toutes les générations, et offre aux jeunes notamment toutes les possibilités pour réaliser leur rêve.
L’ouverture de la cité de la culture a conclu le Ministre, est un grand évènement historique et un grand rêve qui se réalise grâce aux sacrifices des employés et cadre du ministère des affaires culturelles et du Ministère de l’équipement dont le Ministre Mohamed Salah Arfaoui a tenu à ses engagements.

Vous pourriez aussi aimer A propos l'auteur