Les Journées musicales de Carthage : En avant la musique

Un vrai repère pour les professionnels comme les mélomanes, les Journées musicales de Carthage (JMC) sont devenues une référence. Rendez-vous dédié aux musiques arabes, africaines et méditerranéennes, plateforme de découverte, de présentation et de promotion de l’artiste tunisien, les JMC soufflent cette année leur 6e bougie.

 

La sixième édition des JMC aura lieu du 11 au 18 octobre avec au programme une importante sélection de spectacles et de créations musicales. Organisée dans la continuité avec les précédentes éditions, cette édition tentera de mettre de plus en plus l’accent sur l’aspect professionnel et sur les industries culturelles et créatives.

Plusieurs troupes et formations musicales de quatorze nationalités se partageront les différentes scènes de l’édition. Pour la compétition officielle, 13 spectacles dont 9 tunisiens et 4 groupes venus de Palestine, du Maroc, du Burkina Faso et de Cameroun concourent pour les différents prix de l’édition et essentiellement pour les Tanit.

Le comité d’organisation a ainsi annoncé la liste des prix comme suivant : le Tanit d’or dont la valeur est 20 mille dinars tunisiens, le Tanit d’argent dont la valeur est de 15 mille dinars tunisiens, le Tanit Bronze dont la valeur est 10 mille dinars tunisiens. Des prix professionnels seront aussi décernés à savoir, le Prix « Dar Eyquem », « Prix du jury professionnel », « Prix 360IFT », « Prix Maison de Tunisie », « Prix OTDAV » et le « Prix TV5 Monde pour les jeunes talents du Maghreb ».

S’agissant des spectacles en lice, la liste comporte :

– LobnaNooman et Mehdi Chakroun (Tunisie) avec « El Walleda »

– Aleph Quintet Music (Tunisie-Belgique) avec « Aleph »

– Mohamed Khachnaoui (Tunisie) avec « Dendri »

– Gultrah Sound System (Tunisie)

– Sabrine Jenhani (Tunisie) avec « Zay »

– NasereddineChebli (Tunisie) avec « Yufa »

– RabieLabidi (Tunisie) avec « Tresses »

– WafaHarbaoui (Tunisie) avec « Bine El Binine »

– GhassenFendri (Tunisie- France) avec « Sound(e)scape »

– FarajSuleiman (Palestine)

– KanazoeOrkestra (France- Burkina Faso) avec « Tolonso »

– Lornoar (Cameroun) avec « 100% Lornoar »

– SoukainaFahsi (Maroc)

Parallèlement à la compétition officielle, l’édition 2019 propose une nouvelle compétition dédiée à la musique arabo- andalouse intitulée « JMC Malouf ». Question de préserver la mémoire et de célébrer un héritage musical riche.

Le grand voyage avec l’OST

Au-delà de la compétition officielle, les JMC proposent aux mélomanes une fine sélection de concerts, au grand bonheur des mélomanes.

La soirée d’ouverture qui aura lieu le 11 octobre courant, à la Cité de la culture, précisément au Théâtre de l’Opéra, sera grandiose. Elle verra défiler le talentueux musicien tunisien Amine Bouhafa qui sera à cette occasion bien accompagné par l’Orchestre Symphonique Tunisien. Au programme : un voyage dans les genres cinématographiques et musicaux, de la musique classique à la musique du monde, des musiques des films indépendants aux films grand public.

Lauréat de César de la meilleure musique originale, pour le film « Timbuktu », réalisé par Abderrahmane Sissako et du prix France Musique – Sacem de la musique de film, Amine Bouhafa est une fierté pour la Tunisie.

Auteur de la musique de six films et de quatre émissions télévisées, il a notamment composé la musique de « The First Lady » en Egypte, programme télévisé le plus regardé dans les pays arabes en 2014. Menant une carrière d’instrumentiste (pianiste, clarinettiste et chef d’orchestre), il propose cette fois-ci au public des JMC, aux mélomanes et cinéphiles avertis une soirée où rêve, voyage, talent se conjugueront. Soirée qui sera une belle annonce d’une édition qui se veut prometteuse et riche de nouveautés.

Mélomanes, réservez vos sièges

Sur le catalogue des spectacles « off », l’un des maillons forts de l’édition, nous citons les concerts de Amazigh Kateb, de Faiz Ali Faiz, de Raquel Tavares etc. Des artistes d’exception qui mèneront les mélomanes dans des univers musicaux très différents.

Célèbre auteur-compositeur-interprète, chanteur et joueur du Guembri algérien, Amazigh Kateb accompagne les mélomanes le 13 octobre. Figure de proue de la scène musicale algérienne et internationale, l’artiste fera vibrer la Cité de la culture par une musique où se croisent, dans l’harmonie, différents styles traditionnels africains tels que le gnawi, chaâbi et raï, ainsi que des styles plus internationaux comme le hip-hop, rock, reggae, ragga et electro.

Pour la soirée du 15 octobre, les mélomanes auront rendez-vous avec FaizAli Faiz, l’une des célèbres voix pakistanaises du « Qawwali », chant religieux destiné à véhiculer le message de la poésie soufie dans le cadre du « sama » (audition spirituelle).

Une plongée dans l’âme portugaise, dans la pure tradition musicale lisbonnaise avec la fadista Raquel Tavaras est prévue le 17 octobre, également au Théâtre de l’Opéra.  Lauréate du « Prix de la Révélation Amalia Rodrigues » en 2006, l’artiste recrée le fado grâce à sa belle voix et son impressionnante présence scénique. Vous pouvez s’attendre à un grand show.

Parmi également les autres importants rendez-vous, nous citons le concert de JihedKhémiri et Dali Chebilqui vous donneront rendez-vous le 12 octobre au Théâtre des jeunes créateurs, proposantt « Mina Nawa ». Ce rendez-vous sera suivi d’un autre passionnant voyage musical avec SeifBennia Quintet.

Pour la cérémonie de clôture, elle sera consacrée à l’annonce des lauréats des différentes compétitions et elle sera marquée par un concert signé les frères Mohamed et Bechir Gharbi.

Dirigée par l’artiste tunisien de renommée internationale Imed Alibi, l’édition rendra également hommage aux figures artistiques que la scène musicale tunisienne et internationale vient de perdre récemment, à l’instar de la star algérienne Rachid Taha, du Tunisien Hassen Dahmani, de la Palestinienne Rim Banna et de la chanteuse tunisienne MouniraHamdi.

Des ateliers et des master-class sont au programme de cette 6eédition. Ils auront lieu au Palais EnnajmaEzzahra, la Cité de la Culture et l’Institut Supérieur de Musique de Tunis. Les spectacles de compétition se tiendront au Théâtre des régions, à raison de deux spectacles par jour. Cinq spectacles en scène extérieure seront organisés à l’Avenue Habib Bourguiba. Des concerts sont aussi programmés au théâtre des jeunes créateurs à la Cité de la Culture, dans la Cathédrale de Tunis et au Palais EnnejmaEzzahra.

Il est à noter que le comité d’organisation a reçu 138 projets dont 37 tunisiens et 101 étrangers.

 

 

Les JMC 2019 en chiffres

  • 33 spectacles : 22 tunisiens+ 3 du monde arabe+ 8 internationaux
  • 5 concerts en scène extérieure : 3 tunisiens+ 1 belge+ 1 marocain + Spectacles du « malouf »
  • Compétition du « malouf » : 3 spectacles tunisiens
  • Compétition officielle : 13 spectacles : 9 tunisiens+ 1 Cameroun + 1 Palestine+ 1 Burkina Faso/ France + 1 Maroc
  • Programmation Off : 5 spectacles : 2 tunisiens + 1 Algérie/ France+ 1 Pakistan+ 1 Portugal
  • 138 projets reçus : 37 tunisiens+ 101 étrangers
  • 14 nationalités : Maroc+ Belgique+ Cameroun+ Palestine+ Burkina Faso+ France+ Algérie+ Pakistan+ Portugal+ Jordanie+ Liban+ Grande Bretagne+ Egypte+ sénégal
  • 7 Rencontres professionnelles
  • 8 espaces et scènes
  • 9 prix

Vous pourriez aussi aimer A propos l'auteur