Forum De Tunis Pour Le Roman De Belles Plumes À L’affiche

Il est l’une des importantes composantes de la Cité de la Culture et essentiellement du « Pôle des lettres et du livre », la maison du roman ouvrira officiellement et généreusement ses portails à partir de cet après-midi à 15h00. L’évènement est la tenue en Tunisie, et sous l’égide de la maison du roman que dirige l’écrivain Kamel Riahi, de la 1ère édition du forum de Tunis pour le roman. Rendez-vous qui réunira presqu’une trentaine de belles plumes arabes et qui jusqu’au 5 mai sera une plateforme d’échange sur de nombreuses questions portant sur l’écriture romancière aujourd’hui. « Le roman : la capacité de changer » tel est le thème de la 1ère édition du forum dont l’ouverture sera marquée par la présence du ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zinelabidine avec la présence de nombreux romanciers arabes dont le talent est incontestable.
L’invité d’honneur de cette 1ère édition est l’écrivain libyen installé en Suisse Ibrahim Al-Kouni, belle plume dont les œuvres ont remporté de nombreuses consécrations internationales. Le forum qui démarre aujourd’hui verra la participation Ibrahim Al- Kouni (Libye- Suisse), Rachid Dhaif (Liban), Habib Selmi (Tunisie-France), Brahim Abdelmagid (Egypte), Inâam Kajah Jih (Iraq-France), Aboubaker Ayadi (Tunisie-France), Amin Zaoui (Algérie), Wassini Al Aâraj (Algérie-France), Abdelaziz Barka Saken (Soudan-Autriche), Houda Baraket (Liban-France), Mahmoud Abdelghani (Maroc), Ahmed Majdi Houmam (Egypte), Habib Sayeh (Algérie), Ali Mokri (Yemen-France), Saoud Sanoussi (Koweit) et les Tunisiens Amel Mokhtar, Mohamed Ali Yousfi, Kamel Zaghbani, Hassen Ben Othman, Emna Rmili, Mohamed Jabli, Jamel Jlassi et HsounaMosbahi, Massouda Boubaker, Kamel Chihaoui, Mahmoud Tarchouna, Keiriya Boubtane et Chafik Tarki et Mohamed Habacha.
S’agissant des thèmes qui seront abordés, le comité d’organisation a choisi de lancer le débat sur « La valeur du roman et sa capacité dans le changement », « Le roman arabe face aux changements et aux crises politiques » et « Le roman n’est pas mort, mais en danger ». Plus qu’un rassemblement de belles plumes tunisiennes et arabes, le forum de Tunis pour le roman sera une belle annonce de la création de la maison du roman. Unique en son genre dans le monde arabe, la maison du roman sera un beau toit et une plateforme de promotion et de diffusion du roman arabe. Il est à noter qu’une foire du roman se tient actuellement à la Cité de la Culture au grand bonheur des hôtes de la Tunisie et des lecteurs.

Vous pourriez aussi aimer A propos l'auteur