Ouverture de la maison de la culture maghrébine Ibn Khaldoun

Après deux ans de fermeture pour des travaux de restauration et de maintenance, la maison de la culture maghrébine « Ibn Khaldoun » a ouvert samedi ses portes, accueillant comme à l’accoutumée, avec générosité, une pléiade d’artistes peintres, de musiciens… Des artistes de différents horizons qui ont choisi de s’associer à cette cérémonie de réouverture d’un monument-phare qui a contribué au fil des années, durant des décennies, à la dynamisation de la vie culturelle tunisienne. « Durant ces deux dernières années, le ministère des Affaires culturelles est intervenu pour restaurer et créer 48 espaces culturels dans les différentes régions de la Tunisie.
C’est dans ce cadre que plusieurs maisons de la culture, bibliothèques publiques, centres des arts dramatiques et scéniques et des instituts de musique ont vu le jour » a souligné le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zinelabidine, lors de la cérémonie d’inauguration de ce prestigieux espace culturel, précisant que son département veille sur la concrétisation des principes fondamentaux et les valeurs fondatrices de la constitution de 2014 en ce qui concerne le droit de tout Tunisien sans exception à la culture et la décentralisation culturelle.
Dans son intervention, lors de cette journée mémorable, la directrice de la maison de la culture Ibn Khaldoun, Bakhta Weslati, a précisé que l’espace reste ouvert à tous les créateurs, aux porteurs de projets culturels et qu’elle envisage lancer des programmes culturels pilotes à vocation maghrébine et ce en collaboration avec le département de la coopération internationale, relevant du ministère des Affaires culturelles et en partenariat avec les ambassades des pays maghrébins en Tunisie.
La responsable a également noté que plusieurs clubs seront relancés tels que le club du théâtre, le club du cinéma et le club des arts plastiques et ce afin d’offrir à la fois au grand public un éventail de choix pour s’initier à une expression artistique et aux jeunes qui cherchent un espace pour s’exprimer. Dans ce même ordre d’idée, la directrice a annoncé le retour de l’Association Tunisienne pour la Promotion de la Critique Cinématographique (ATPCC) à la maison de la culture « Ibn Khaldoun » et la création d’une cinémathèque, précisant qu’il est aujourd’hui impossible d’offrir des locaux pour les associations et les structures professionnelles qui ont été logées auparavant dans la maison et qui ont réussi lors de deux précédentes d’années à décrocher de nouveaux locaux dans d’autres espaces culturels.
Présentant les grands axes de la programmation, la directrice a précisé que quelques activités de qualité qui ont fait auparavant les beaux jours de la maison de la culture maghrébine Ibn Khaldoun, attirant un public averti et contribuant à la dynamisation de la scène culturelle seront maintenues, à savoir « Les jeudis des poètes », « La nuit des stars » et « Le festival de la poésie populaire ». Il est à rappeler que la cérémonie d’ouverture a été marquée également par le vernissage d’une exposition collective réunissant une trentaine d’artistes peintres maghrébins et que les hôtes de la maison de la culture maghrébine « Ibn Khaldoun » ont eu droit à un concert du groupe du talentueux violoniste tunisien Zied Zouari qui a présenté à cette occasion un fragment de son nouveau projet artistique « Electro Btayhi » et ce avec la participation de la chanteuse Aïda Niati.

 

Vous pourriez aussi aimer A propos l'auteur